Vous souhaitez des renseignements sur le raccordement au réseau de chaleur ? Contactez-nous

Nos actualités

Retrouvez les chiffres clés de l’édition 2018 sur les réseaux de chaleur !

L’enquête sur les réseaux de chaleur et de froid est réalisée chaque année par le Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU) avec le concours de l’association AMORCE, sous la tutelle du Service de la donnée et des études statistiques (SDeS), du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Les enjeux

Face aux enjeux de la transition énergétique visant à porter la part des énergies renouvelables et de récupération (ENR&R) à 32% en 2030 et à 23% en 2020, et, la chaleur (eau chaude sanitaire, chauffage, chaleur de cuisson), étant le premier poste de consommation énergétique en France, les réseaux de chaleur constituent un vecteur majeur d’utilisation des ENR&R permettant la pérennisation des villes (TVA à 5,5%, valorisation énergies locales). L’IDF reste aussi la région la plus consommatrice d’énergie en France et augmentera de 88% d’ici 2030 (rapport du réseau de transport électrique – 2016).

Quelques chiffres

Les données de 2017 révèlent que les 761 réseaux de chaleur présents en France produisent de la chaleur à partir de 56% d’ENR ; chaleur livrée à 91% pour le secteur résidentiel et tertiaire : l’incinération des déchets (25%), la biomasse (22%) et la géothermie (5%) étant les sources d’énergies vertes privilégiées. Les ENR&R ont contribué à une baisse de 42% d’émissions de C02 entre 2006 aujourd’hui.

Le réseau du Plaine Commune Énergie, issu à + de 50% d’énergies renouvelables permet d’éviter chaque année l’émission de 56 000 tonnes de C02 dans l’atmosphère, soit l’équivalent de 25 000 véhicules en circulation.

Retrouvez ci-dessous tous les chiffres clés de l’édition 2018 !